Traitement des matériaux

Nous pouvons traiter les déblais de chantiers à « la chaux vive » ou aux « liants routiers ». Les actions de la chaux sur les déblais de chantier peuvent donc être séparées en deux catégories :

  • Tout d’abord les actions dites immédiates : Le matériau subit des modifications dues à la réaction chimique entre la chaux avec l’eau présente dans le matériau.

– La modification de l’état Hydrique, c’est-a-dire dans le cas de la chaux vive, un abaissement de la teneur en eau du déblai (réaction exothermique, qui produit de la chaleur, ce qui explique la  température élevée du remblai en sortie de la machine)

– La modification des caractéristiques argileuses du sol : la floculation. Cela se traduit dans un premier temps par une augmentation de la résistance au cisaillement du sol, et dans unsecond temps par une réduction de la valeur maximale de la masse volumique du matériau (caractéristiques de compactage)

  • Dans un second temps, les actions dites à long-terme. Elles se manifestent quelque temps après le traitement et s’amplifient peu a peu jusqu’à se stabiliser. Ces actions sont bénéfiques notamment pour le stockage du remblai avant son utilisation. La formation d’une fine couche imperméable à la surface du tas de remblai permettant de protéger le remblai des intemperies (pluie…) pour le stockage en extérieur

Paramètres importants caractérisant la nature et l’état du matériau :

– La granularité du matériau

– L’argilosité

– Constituants chimiques particuliers (matières organiques, chlorures…)

– L’état hydrique (utile pour le dosage du liant par exemple)